Ouvrir le menu principal
ESCEM - École supérieure de commerce et de management
Logo escem.jpg
Histoire et statut
Fondation
Type
École de commerce
Président
Jonathan Azoulay
Directeur
Anne-Ségolène Abscheidt
Localisation
Campus
Localisation
Pays
France
Chiffres-clés
Étudiants
500
Enseignants
17 permanents et 200 intervenants extérieurs
Divers
Devise
Engagement - Intégrité - Curiosité - Humilité
Site web
Les locaux de l'Escem à Tours

L'École supérieure de commerce et de management (ou Escem) est une école de commerce née d'une fusion entre les Écoles Supérieures de Commerce de Tours et Poitiers en 1998, puis de celle d'Orléans en 2012.

HistoriqueModifier

 
Ancien logo de l'Escem jusqu'en 2012

L'École Supérieure de Commerce ESC Poitiers est créée en 1961[1]. L'École Supérieure de Commerce ESC Tours est créée en 1982. Elles fusionnent en 1998 pour créer l'ESCEM. La nouvelle école obtient en 2003 le visa de l'État et l’autorisation de délivrer le grade de master pour le programme grande école[réf. souhaitée]. En , l'établissement obtient l'accréditation AACSB International et EQUIS.

En , l'ESCEM obtient le visa de l’État pour le programme Bachelor en management. Deux ans après, L'ESCEM fusionne avec l'École de commerce et de gestion d'Orléans[2], puis avec les ESC d'Amiens, de Brest et de Clermont-Ferrand pour former la France Business School (FBS). En , la FBS est dissoute, les écoles de commerce constituantes reprennent leur autonomie.

En 2016, l'ESCEM perd le grade Master puis l'accréditation AACSB. Son programme Grande Ecole prend fin cette même année.

Le Syndicat Mixte transmet le reliquat d'activité de l'ESCEM à l'association de loi 1901 TOP EDUCATION (composée de Sup de Co La Rochelle et du réseau GES)[3]. En , l'École de tourisme de l'ESCEM ouvre puis est fermée l'année suivante. En , le campus historique de Poitiers est fermé définitivement dans le cadre de la réorganisation des formations de l'ESCEM.

FormationsModifier

Formation initialeModifier

L'ESCEM propose des bachelors (Bac+3) et des mastères (Bac+5) dans les domaines suivants :

- Bachelor en Management International visé par l'Etat

- Bachelor en Développement Commercial visé par l'Etat

- Mastère en Marketing et Communication reconnu RNCP I

- Mastère en Management Commercial reconnu RNCP I

- Mastère en Digital Marketing reconnu RNCP I

- Mastère en Ressources Humaines reconnu RNCP I

- Mastère en Audit, conseil et contrôle de gestion reconnu RNCP I

- Mastère en Gestion de Patrimoine reconnu RNCP I

- Mastère en Achats et Supply Chain reconnu RNCP I

- Msc International Marketing and Communication (double degree) reconnu RNCP I

Formation continueModifier

Il est possible d'effectuer une VAE (validation des acquis de l’expérience).

ClassementsModifier

De 2007 à 2012, L'ESCEM a intégré les classements du Financial Times dans les catégories European Business Schools et Master en Management [4],[5].

En 2016, l'ESCEM a intégré le classement Ed Universal.

2007 2008 2009 2010 2011 2012
Financial Times - Master in Management 39 [6] 39 42[7] 52 53 52[8]
Financial Times - European Business Schools 60 [9] 62 61 [10] 70 70 70 [11]

Notes et référencesModifier

  1. « L'ESCEM revient ! », sur www.studyramagrandesecoles.com.
  2. Matthieu Villeroy, « L'ECG d'Orléans fusionne avec l'ESCEM », dans La République du Centre, 7 février 2012, article en ligne sur le site de l'ECG Orléans.
  3. « La vente de l'Escem est « enfin » signée... », La Nouvelle République,‎ (lire en ligne),
  4. (en) « Master in Management rankings from the Financial Times 2007 », sur www.ft.com
  5. « Classement européens des masters (17/09/2007) », sur www.lesechos.fr
  6. (en) « Master in Management rankings from the Financial Times - 2007 », sur www.ft.com
  7. (en) « Master in Management rankings from the Financial Times - 2009 », sur www.ft.com
  8. (en) « Master in Management rankings from the Financial Times - 2012 », sur www.ft.com
  9. (en) « European Business Schools rankings from the Financial Times - 2007 », sur www.ft.com
  10. (en) « European Business School Rankings from the Financial Times - 2009 », sur www.ft.com
  11. (en) « European Business School rankings from the Financial Times - 2012 », sur www.ft.com

Voir aussiModifier