Échinococcose alvéolaire

maladie parasitaire

L'échinococcose alvéolaire, aussi appelée hydatite alvéolaire (HAD) est une forme d'échinococcose causée par Echinococcus multilocularis, un parasite transmis par le renard[1],[2].

Cette maladie est peu répandue en France, et les plus fortes concentrations se trouvent dans les régions du Nord Est.

Bien que l'échinococcose alvéolaire soit rarement diagnostiquée chez l'homme et ne soit pas aussi répandue que l'échinococcose kystique, c'est aussi une maladie grave qui a, en l'absence de traitement, un taux de mortalité très élevé et qui pourrait devenir une maladie émergente dans de nombreux pays.

TraitementModifier

Si la maladie, au moment du diagnostic, n'est pas trop avancée et qu'il est possible d'intervenir chirurgicalement, le premier traitement consiste à opérer et d'enlever toute la partie du foie contenant les lésions. Un traitement consolidant antiparasitaire (Albendazole) doit ensuite être pris pendant 2 ans et une guérison définitive est atteinte dans la plupart des cas[3].

Si la maladie est trop avancée ou qu'il n'est pas possible d'envisager une intervention chirurgicale, le traitement antiparasitaire à vie permet au minimum de stabiliser la maladie. Dans de rares cas, le traitement antiparasitaire permet d'éliminer complètement le parasite[3].

PronosticModifier

Sans traitement le pronostic est mauvais avec un taux de mortalité très élevé. Grâce au traitement, l'espérance de vie est quasi normale[3].

RéférencesModifier

  1. Dominique A. Vuitton, Donald P. McManus, Michael T. Rogan, Thomas Romig, Bruno Gottstein, Ariel Naidich, Tuerhongjiang Tuxun, Hao Wen, Antonio Menezes da Silva, Dominique A. Vuitton, Donald P. McManus, Thomas Romig, Michael R. Rogan, Bruno Gottstein, Antonio Menezes da Silva, Hao Wen, Ariel Naidich, Tuerhongjiang Tuxun, Amza Avcioglu, Belgees Boufana, Christine Budke, Adriano Casulli, Esin Güven, Andreas Hillenbrand, Fateme Jalousian, Mohamed Habib Jemli, Jenny Knapp, Abdelkarim Laatamna, Samia Lahmar, Ariel Naidich, Michael T. Rogan, Seyed Mahmoud Sadjjadi, Julian Schmidberger, Manel Amri, Anne-Pauline Bellanger, Sara Benazzouz, Klaus Brehm, Andreas Hillenbrand, Fateme Jalousian, Malika Kachani, Moussa Labsi, Giovanna Masala, Antonio Menezes da Silva, Mahmoud Sadjjadi Seyed, Imene Soufli, Chafia Touil-Boukoffa, Junhua Wang, Eberhard Zeyhle, Tuerganaili Aji, Okan Akhan, Solange Bresson-Hadni, Chadli Dziri, Tilmann Gräter, Beate Grüner, Assia Haïf, Andreas Hillenbrand, Stéphane Koch, Michael T. Rogan, Francesca Tamarozzi, Tuerhongjiang Tuxun, Patrick Giraudoux, Paul Torgerson, Katherina Vizcaychipi, Ning Xiao, Nazmiye Altintas, Renyong Lin, Laurence Millon, Wenbao Zhang, Karima Achour, Haining Fan, Thomas Junghanss et Georges A. Mantion, « International consensus on terminology to be used in the field of echinococcoses », Parasite, vol. 27,‎ , p. 41 (ISSN 1776-1042, PMID 32500855, PMCID 7273836, DOI 10.1051/parasite/2020024, lire en ligne  )
  2. (en) Mohammad Baghernezhad et Bita Geramizadeh, « Hepatic Alveolar Hydatid Cyst: A Brief Review of Published Cases from Iran in the Last 20 Years », Hepatitis Monthly, vol. 16, no 10,‎ (PMID 27882065, PMCID PMC5116105, DOI 10.5812/hepatmon.38920, lire en ligne, consulté le 6 mars 2019)
  3. a b et c RTS.ch, « CQFD du 05.03.2019 - Le point sur lʹéchinococcose alvéolaire », sur rts.ch, (consulté le 6 mars 2019)

Articles connexesModifier