Ouvrir le menu principal

Échinococcose alvéolaire

maladie parasitaire
Article général Pour un article plus général, voir Échinococcose.

L'échinococcose Alvéolaire, aussi appelée hydatite alvéolaire (HAD) est une forme d'échinococcose, une maladie qui provient d'un parasite[1]. Bien que l'échinococcose alvéolaire soit rarement diagnostiquée chez l'homme et ne soit pas aussi répandue que l'échinococcose kystique, c'est aussi une maladie grave qui a, en l'absence de traitement, un taux de mortalité très élevé et qui pourrait devenir une maladie émergente dans de nombreux pays.

TraitementModifier

Si la maladie, au moment du diagnostique, n'est pas trop avancée et qu'il est possible d'intervenir chirurgicalement, le premier traitement consiste à opérer et d'enlever toute la partie du foie contenant les liaisons. Un traitement consolidant antiparasitaire (Albendazole) doit ensuite être pris pendant 2 ans et une guérison définitive est atteinte dans la plupart des cas[2].

Si la maladie est trop avancée ou qu'il n'est pas possible d'envisager une intervention chirurgicale, le traitement antiparasitaire à vie permet au minimum de stabiliser la maladie. Dans de rares cas, le traitement antiparasitaire permet d'éliminer complètement le parasite[2].

PronosticModifier

Sans traitement le pronostic est mauvais avec un taux de mortalité très élevé. Grâce au traitement, l'espérance de vie est quasi normale[2].

RéférencesModifier

  1. (en) Mohammad Baghernezhad et Bita Geramizadeh, « Hepatic Alveolar Hydatid Cyst: A Brief Review of Published Cases from Iran in the Last 20 Years », Hepatitis Monthly, vol. 16, no 10,‎ (PMID 27882065, PMCID PMC5116105, DOI 10.5812/hepatmon.38920, lire en ligne, consulté le 6 mars 2019)
  2. a b et c RTS.ch, « CQFD du 05.03.2019 - Le point sur lʹéchinococcose alvéolaire », sur rts.ch, (consulté le 6 mars 2019)

Articles connexesModifier