Álvaro de Bragance

Álvaro de Portugal, plus tard Álvaro de Bragance, parfois Álvaro de Castro (né à Ceuta vers 1440 et mort à Tolède en 1504) était le quatrième fils de Fernando, deuxième duc de Bragance et de son épouse Joana de Castro, troisième Dame de Cadaval et Peral. Il était le quatrième Seigneur de Cadaval et Peral ; premier Seigneur de Tentúgal, Póvoa et Buarcos ; cinquième Seigneur de Ferreira de Aves jure uxoris ; quatrième Seigneur d'Arega jure uxoris ; deuxième Seigneur de la Quinta de Água de Peixes jure uxoris ; premier Seigneur de Gelves en Castille.

Álvaro de Bragança
Biographie
Naissance
Avant Voir et modifier les données sur Wikidata
Ceuta (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activités
Famille
Père
Mère
Fratrie
Enfants
Isabella de Castro-Melo (d)
Rodrigo de Melo (d)
Don Jorge I de Portugal-Melo, 1.Conde de Gelves (d)
Britez de Villena-Melo (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Statut
Blason
Armoiries des ducs de Cadaval, descendants d'Álvaro

Biographie

modifier

Álvaro a joué un rôle important pendant le règne d'Alphonse V du Portugal, étant nommé chancelier majeur du royaume le 11 août 1475, après la mort de Rui Gomes de Alvarenga[1] en 1475 [2]. Il a participé à l'expédition organisée par le roi contre la Couronne de Castille (Guerre de Succession de Castille ) ainsi qu'au voyage que, plus tard, Alphonse V entreprit en France.

Mariage et descendance

modifier

À son retour au Portugal, il se maria à Évora en 1479 avec Filipa de Melo (1460-1516), cinquième Dame de Ferreira de Aves, quatrième dame de Arega et deuxième dame de Quinta de gua de Peixes, fille (et riche héritière) de Rodrigo Afonso de Melo, comte d'Olivença, et de son épouse Isabel de Meneses. Ils eurent deux fils et quatre filles :

  • Rodrigue de Melo (1468-1545), cinquième Seigneur de Cadaval et Peral ; deuxième Seigneur de Tentúgal, Póvoa et Buarcos ; sixième Senhor de Ferreira de Aves ; cinquième Seigneur d'Arega ; troisième Seigneur da Quinta de gua de Peixes devenu premier Comte de Tentúgal d'intérêt et de succession (par décret du roi Manuel I du Portugal, 1504 ) et premier Marquis de Ferreira avec le traitement de Sobrinho (par décret du roi D. João III du Portugal, de 1533 ). C'était le tronc de la maison Cadaval
  • Jorge Alberto de Portugal y Melo (1470-?), devenu deuxième Seigneur et premier Comte de Gelves (en Espagne ) par décret du roi Charles Quint d'Espagne
  • Isabelle Filipa du Portugal, Dame de la reine Isabelle I de Castille, mariée au noble espagnol Alonso de Sotomayor y Enríquez (1484-1518), troisième Comte de Belalcázar, quatrième Vicomte de la Puebla de Alcocer et cinquième Seigneur des villages de la Puebla et Errera (1484)
  • Béatrice de Vilhena (1483-1535), mariée à l'infant portugais Georges de Lancastre, deuxième Duc de Coimbra
  • Joana de Vilhena (1486-24 juillet 1559), mariée à Francisco de Portugal, premier Comte de Vimioso d'intérêt et de succession
  • Marie de Menezes, mariée avec João da Silva, deuxième comte de Portalegre.

Retour au Portugal

modifier

Lorsque le roi Jean II de Portugal accéda au trône du Portugal, commençant son combat contre la haute aristocratie (à savoir les Bragances ), Álvaro tenta de se rapprocher du roi, mais sans succès : son frère aîné, Fernando II, le troisième duc de Bragance a été exécuté, les biens familiaux confisqués et la famille restante (y compris Álvaro) a été bannie du royaume, après avoir été exilée en Castille.

La reine Isabelle Ire de Castille accorda à Álvaro des biens importants dans la région de Gelves, étant nommée maire des châteaux de Séville et d'Andújar, participant également à la conquête du royaume de Grenade dirigée par les Rois Catholiques.

À la mort de Jean II, Álvaro de Bragance retourna au Portugal, où le nouveau roi, Manuel Ier du Portugal, le nomma ambassadeur spécial en Castille pour négocier le mariage du roi avec la princesse Isabelle de Castille. Plus tard, il a également négocié le second mariage du roi avec Marie d'Aragon.

Álvaro de Bragance est mort à Tolède et son cercueil a été transféré au couvent de São João Evangelista, à Évora.

Notes et références

modifier

Bibliographie

modifier
  • Noblesse du Portugal et du Brésil, vol. II, p. 439-440. Publié par Zairol Lda., Lisbonne 1989.

Articles connexes

modifier