Ouvrir le menu principal

À vingt-trois pas du mystère

film sorti en 1956
À vingt-trois pas du mystère
Titre original 23 Paces to Baker Street
Réalisation Henry Hathaway
Scénario Nigel Balchin, d'après un roman de Philip MacDonald
Acteurs principaux
Sociétés de production Twentieth Century-Fox Film Corporation
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film policier
Durée 103 min
Sortie 1956

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

À vingt-trois pas du mystère (23 Paces to Baker Street) est un film américain de Henry Hathaway, sorti en 1956.

Sommaire

SynopsisModifier

Le dramaturge à succès Hanon s'est installé à Londres, fuyant les États-Unis et la femme qu'il aime depuis qu'il est devenu subitement aveugle. Or, sa fiancée le relance et entend renouer. Il tente de l'écarter en lui expliquant qu'il s'est refait une vie, secondé par un secrétaire, qui lui fait également office de valet de chambre, ayant même appris à se déplacer sans aide jusqu'au pub du coin. Un jour que, dans cet établissement, il est attablé, seul, il entend une conversation où il est question de kidnapping et de meurtre. Il alerte la police qui n'est guère convaincue par sa déposition, même s'il a enregistré de mémoire, l'échange entendu dès son retour à l'appartement.

Bientôt, Hanon est convaincu qu'il ne peut empêcher un drame qu'en menant lui-même l'enquête avec l'aide de sa fiancée et de son secrétaire. Rapidement, le groupe des malfrats qui a ourdi un complot d'enlèvement a vent des investigations de ces amateurs et riposte avec violence. Plus tard, le chef de la bande, piégé, cherche à se venger en s'introduisant de nuit dans l'appartement de l'aveugle, mais ce dernier fait l'obscurité complète pour rétablir entre eux l'égalité des chances.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Autour du filmModifier

  • Dans le roman La Nurse qui disparut de Philip MacDonald, c'est le colonel Anthony Gethryn, rebaptisé l'inspecteur Grovening pour les besoins du film, qui mène l'enquête.
  • Le système de défense de l'aveugle éteignant et cassant lampes et ampoules pour plonger l'assassin dans l'obscurité sera repris dans le film de Terence Young, 'Seule dans la nuit" avec Audrey Hepburn en 1967

Voir aussiModifier